Votre Parcours : Notre histoire

Notre Histoire


Où et comment est né le projet...

C'est la faute de Christophe si tout ce petit monde s'est lancé dans cette histoire !
Un beau jour de 2005 il a décidé de plier bagages pour partir étudier l'architecture traditionnelle au Sénégal... comme au bout de 5 mois Yvonne et Laurine avait envie de le voir, elles ont aussi plié bagages : direction Dakar. Là-bas, Christophe avait déjà déniché tout un tas d'oiseaux rares... et parmi eux, un tailleur-rappeur !
Et que font 3 humanoïdes passionnés d'art et de mode quand ils croisent un génie de la couture et du hip hop ? Et bien, ça crayonne, ça danse, ça coud, et les idées fusent sous les beats et la chaleur vibrante.

On est à Dakar, été 2005, atelier de Khader. Un modèle est conçu après quelques litres de transpiration : il est au top.
Pourquoi ne pas créer une marque ? Taf taf, l'équipe se lance dans un projet singulier et réfléchi.
L'idée est simple: porter du Guediawaye, c'est être looké pas con.
Le but : soutenir le développement d'artisans et d'artistes locaux. Début 2006 : la marque est lancée.

Les principes de la marque

La GUEDIAWAYE-attitude !

Notre démarche s'inscrit dans la lignée du commerce éthique : notre production est fabriquée à Dakar de manière artisanale, dans un atelier de couture. Sa petite structure nous obligent à nous limiter à une fabrication réduite, d'où le caractère unique de nos pièces. Née en 2006, l'équipe Guediawaye s'est agrandie et continue de fonctionner à travers les mêmes valeurs d'échange, d'amitié et de respect. Soucieux de garder une démarche familiale et artisanale, la quantité de pièces produites a évolué en respectant les possibilités et les capacités de nos partenaires. Cette manière de travailler est pour nous un gage de qualité et d'éthique, favorisant le savoir-faire artisanal et le développement local.

Guediawaye : banlieue de Dakar (Zone fébrile)

Guediawaye c'est d'abord le nom d'un quartier. Décor : Sénégal, Sud de Dakar.
Concentré de monde, de toits en taule, de maisons brinquebalantes.

452 168 habitants... L'air est saturé de gaz d'échappement, d'épices, de sable rouge.
Le volume est toujours à fond : la radio collée à l'oreille des vieux, les cris des marchands de rue, le mbalax (musique traditionnelle) qui fusionne avec le rap sortant des fenêtres.
Les enfants sont partout. De l'activité sans cesse. Et dans ce décor brûlant, des artistes et des artisans réalisent des prodiges.

La marque s'appelle Guediawaye pour rappeler l'origine géographique du projet mais aussi pour rappeler que dans les zones les plus déshéritées des hommes réalisent des trésors de créativité et de beauté.